mercredi 29 septembre 2010

Voyage au bout de l'ennui.


Après avoir affronté un Predator dans la jungle urbaine de Gotham,voila que le chevalier noir va affronter un autre monstre sacré du cinéma hollywoodien : Alien. Le choc des titans va-t-il de nouveau avoir lieu ? Réponse dans un album édité par Soleil dans sa collection US Comics.

Avant toutes choses il convient de bien déterminer que c’est la licences aliens et non alien qui est associée à Batman. En effet ,dans une logique commerciale imparable, la Fox (détentrice des droits de la bêbête qui vous sort du corps en perforant votre thorax) s’est dit qu’elle et ses actionnaires gagnerait plus à diviser la licence selon les films (Alien est le 1er films,Aliens est le second). Un cross-over batman/alien serait donc associé à une autre licence que batman/aliens. Ici donc, se trouve un cahier des charges qui reprendra certains éléments du film de James Cameron (tout en gardant les bases de celui de Ridley Scott,cela va sans dire que des aliens sans les œufs,facehuggers et autres joyeusetés ça n'est plus marrant) et c’est bel et bien l’univers mis en place par le réalisateur d’Avatar qui est mis en valeur. Donc bastons,armes à feu et suspense.
Enfin,mis en valeur est une bien grande expression mais j’y reviendrais.

Batman quitte sa Gotham adorée pour la jungle tropicale d’amérique du sud. Il tente une mission de sauvetage. Á peine débarqué, la chauve-souris tombe nez à museau avec une groupe de marines dont certains objectifs vont croiser ceux de notre dépressif pourfendeur du mal. Je ne vais tourner autour du pot : c’est mauvais. Bourré de clichés (Batman et le leader du groupe en viennent souvent aux mains,chacun tentant d’imposer son statut de mâle alpha…pour un marine allez je veux bien que ça passe mais pour Batman qui est censé être un fin psychologue ça la fout un peu mal de le voir tenter de devenir un bourrin monolithique de base), de conneries scénaristiques aussi comme Batman déambulant dans la jungle, environnement hostile s’il en est avec son costume noir intégral (il doit avoir chaud sous ce soleil) et avec sa cape qui dans un tel lieu ne peut que le déservir (essayez de marcher avec un bout de tissu qui s’emmêle dans les feuillages tous les 2 mètres).
 Le reste est sans saveur et sans réelles surprises tant la dynamique du groupe est pompée sur les différents films : Batman est le héros donc il s’en sortira, déjà ça c’est plié mais le jeu de massacre au un par un ne marche pas ici car on ne s’est absolument pas attaché au personnage, au contraire dès le début de l’aventure on les prend presque tous en grippe et évidemment il y a un traître dans le groupe qui voit dans ses charmantes bêbêtes une manne financière aveuglant toutes traces de moralité…mais le récit est bien trop court pour que tout cela soit rendu crédible et/ou intéressant. C’est d’autant plus étrange que le scénariste Ron Marz bien que n’étant pas un orfèvre est pourtant souvent plus qu’honnête, sa reprise de la série Witchblade depuis quelques années l’a démontré.
Visuellement par contre c’est autre chose. Bernie Wrightson assure à ce niveau. Son trait détaille aussi bien l’horreur des monstres que les divers décors et le tout est très agréable à l’œil et suffisamment éloigné du travail d’Adam Kubert sur Batman VS Predator pour qu’on n’ait pas l’impression d’une redite. L’introduction écrite par Frank Darabont est d’ailleurs uniquement centrée sur le talent du monsieur et on comprend pourquoi puisqu’il n’y a que ça de valable dans cet album.

4 commentaires:

Pitivier a dit…

Le crossover qui sent le paté à 10 km. Ils savent plus quoi faire pour vendre du papier chez DC?

Geoffrey a dit…

Bah ça aurait pu être bon si y avait eu un minimum de réflexion (allez quoi,une guéguerre Wayne Tech contre Wayland Yutany je sais pas moi ça pouvait le faire....) mais non il a fallut que ça reste plus que basique et sans âme/couilles.Á côte le cross-over Batman Predator était simple mais plaisant car il y avait l'ambiance Batman déja!

Neault a dit…

A noter que le même scénariste a également signé Green Lantern vs Aliens.
Il me semble que ça se lisait encore pas trop mal, par contre, graphiquement, ce n'était pas top.

Vivement le Flash vs Aliens !
En attendant, on peut toujours patienter grâce à Obama vs Aliens.
En fait, tout le monde leur botte le cul à ces bestioles. ;o)

Geoffrey a dit…

Tout le monde leur botte le cul mais elles reviennent toujours,si ça c'est pas beau...elles se découragent pas et ça c'est merveilleux :D