lundi 22 juin 2009

Héhoooo

Non,malgré son nom,Echo n'est pas un comic book centré sur l'héroïne de Dollhouse.




Julie a une vie...compliquée (pour ne pas dire autre chose). Elle a une soeur dingue,un mari qui veut divorcer et plus tellement d'argent. Lors d'un exercice de l'armée testant une nouvelle combinaison de combat la vie de Julie va basculer. La combinaison explose et vient se greffer à la peau de Julie avec des effets secondaires dont elle se débarrasserait bien. La voila donc avec l'armée à sa recherche et un meurtre sur le dos...car elle n'est pas la seule à avoir profité d'un bout de la combinaison.








Vu comme ça on pourrait croire qu'il s'agit d'une énième histoire de course-poursuite entre un civil qui en sait trop et l'armée qui veut garder ses sales petits secrets pour elle. Et bien ça serait sans compter sur l'auteur Terry Moore. L'humain est ici au centre de l'histoire avec ses problèmes,sa vie etc... les dialogues son ciselés et sonnent justes,aussi bien dans le drame que dans l'humour. Les personnages sont attachants (même dans le camp des "vilains" ) et on regrette d'être arrivé au bout du volume si vite..car il se dévore alors qu'il fallait le déguster pour le faire durer plus longtemps.


Les dessins de Moore sont loin d'être agressifs,il ne se dégage pas de ses planches un sentiment de violence comme ont peut en ressentir ailleurs parfois,ce qui devrait intéresser peut-être un public plus féminin qui se tourne plus facilement vers les mangas que vers les comics...enfin un petit rapprochement facile avec les mangas est que les dessins sont en noir et blanc. Non mesdames c'est la passerelle idéale pour commencer les comics. (On va croire que je m'acharne à penser que les filles ne lisent pas de BD américaines alors que non il y en a mais c'est statistique: le gros du public manga est féminin de nos jours d'après mon vendeur de BD attitré. Et je n'avais pas du tout prévu de commencer à discourir sur les divers publics et leurs goûts respectifs. Je m'égare de plus en plus ces temps-ci mais tant pis,vous vous serez égarés avec moi comme ça,nah!).
En plus ce sont les éditions Delcourt qui publient;ce qui signifie bien souvent un professionnalisme dans le rendu qu'il faut promouvoir face au quasi-monopole de Panini Comics en matière de comics dans nos vertes contrées. Comme bonus on appréciera les couvertures d'origines (mais en B&W et non en couleurs..un peu comme pour Walking dead en somme et un petit sketchbook de Terry Moore).








Chaque chapitre est précédé d'une citation d'Albert Einstein,et en le lisant on se rend compte qu'il aurait pû se lancer dans une carrière littéraire si les mystères de la science ne l'avaient pas intrigué...on est sans doute passé tout près de ne pas connaitre E=MC².

2 commentaires:

Neault a dit…

Excellent titre ! ;o)

Geoffrey a dit…

merci merci; de temps je trouve un titre qui fait mouche sans être trop lourd ^^