jeudi 10 décembre 2009

Au pieu !


Il y a des comics,on se dit que l'on a bien fait de les acheter...et d'autres où l'on se dit tout le contraire : Eva vs The Darkness est de ceux-là. Un cross-over entre deux personnages issus d'univers différents c'est pas toujours très glorieux,même si parfois les auteurs arrivent à en tirer quelquechose. Eva est un clone de Buffy,un clone raté! D'ailleurs le premier épisode de l'album,et qui couvre les origines de la belle,fait carrément référence à un certain Joss (Whedon of course) alors qu'une équipe de scénaristes neuneu écoute un vieux prof d'unif leur raconter la vraie histoire de Frankenstein et de Dracula,et sachez que notre bon vieux Vlad aurait engendré cette tueuse. On y apprend qu'elle a rencontré la créature de Frankenstein (oui oui Shelley est complètement revisitée ces temps-ci,mais dans ce cas précis c'est énorme) et qu'elle traque son géniteur. Traque qui la mènera jusque notre époque (immortalité,voyage dans le temps ? A vrai dire on s'en fout). Et le combat final de l'épisode se passe dans un entrepôt,comme les combats finaux des films ultra fauchés où un entrepôt se trouve juste à coté de l'endroit ou le héros se trouve. Pitoyable.

Passons au plat de résistance,tout aussi bête que l'entrée, il est pourtant plus relevé (oui je suis passé aux métaphores culinaires. Pourquoi ? et bien parceque critiquer ce bouquin n'est tellement pas important que lorsque j'ai eu une petite faim pendant sa rédaction et bien je n'ai pas résisté du tout,me revoilà donc revenu de ma cuisine,ce qui explique mes métaphores...je me suis fait des crêpes pour ceux que ça intéressent ! Pourquoi des crêpes et pas des gaufres qui auraient été plus épaisses ? et bien parce que j'avais envie de crêpes,je vous emmerde sur ce que vous avalez durant une fringale en pleine nuit moi ???). En effet la présence du charismatique Jackie Estacado alias The Darkness sauve de l'ennui total que dégage le récit. Lui seul et la mythologie qui s'y rattache m'ont fait terminer la lecture de la chose. Les vampires ont envahi les rues et se montrent de plus en plus gourmand quant à leur territoire et cela commence sérieusement à énerver les divers clans mafieux de la ville. Eva, la petite tueuse de seconde zone arrive donc et interrompt une cérémonie étrange liée au Darkness et menée par le comte Orlok. Détail intéressant,Orlok est le méchant du film "Nosferatu" qui était une adaptation "illégale" de Dracula; Orlok est donc une copie de Dracula et n'a rien à faire dans un univers où le vrai Dracula se promène,non ? Oui je sais,je digresse encore,mais il faut que je rédige un article complet moi!

Bref: à éviter.

3 commentaires:

Kiwi-Kid a dit…

Il y avait un jeu vidéo de Spider-Man sur la playstation 1, où il y avait tout un foutage de gueule du concept de l'entrepôt de méchant.
En même temps, le grand méchant vampire laisse 3 choix pour le combat final: l'entrepôt parce que c'est un méchant, le manoir ou le château parce que c'est un vampire, ou le cabinet d'avocat véreux plein aux as parce que... c'est peut être ce qu'il y a de plus proche d'un grand méchant vampire ! Bien sûr, si on mêle des loups garous à une histoire de vampire, ça peut être dans les bois.

Jamais une piscine municipale ou un pub irlandais.
Il y a un manque d'imagination certain.

Geoffrey a dit…

roh tu me rappelles que j'ai oublié de dire que Eva dézingue aussi du loup-garou,c'est dire comme ça m'a marqué :p . J'imagine déja un combat à la piscine : " RDV à la piscine olympique,et sans armes. Comme on sera en maillot personne ne saura tricher mouhahahah" et au moins à défaut d'originalité il y aurait l'héroïne en maillot (2 pièces si possible ) parce que les combi de cuir ça va bien mais à force on voudrait voir autre chose :D

Un combat sous l'eau énorme et soudain,l'arme secréte de la fille. Elle était venue sans armes mais pas seule : un curé l'accompagnait déguisé en simple nageur...et alors que les deux adversaires se battent dans l'eau,celui - ci se met à la bénir...le vampire meurent brûlé sous l'eau et le monde est sauvé!

Kiwi-Kid a dit…

Dans un pub irlandais, le vampire renverse la bière d'un irlandais et l'irlandais le tue. Fin.