jeudi 10 juillet 2008

Hancock mode d'emploi


Le pitch était prometteur. Hancock est un super-héros. Mais mal aimé. En effet ses méthodes de destructions massives pour stopper les criminels ne plaisent pas à tout le monde,sans parler de son alcoolisme. Heureusement sa dernière personne sauvée est un conseiller en communication idéaliste qui décide de prendre les choses en mains. Un super-héros irrévérencieux et alcoolo avait de quoi séduire. La présence de Will Smith et de la talentueuse et plantureuse Charlize Theron aussi. Malheureusement la sauce ne prend pas. Dommage pour un super-héros qui n'est pas une adaptation d'un comics pour une fois.

Pointons d'abord du doigt des SFX approximatifs(de la part de John Dykstra en plus,qui a sans doute laissé un stagiaire faire le boulot à sa place) qui rendent les actions de Hancock trop ....synthétiques.

L'histoire ensuite,les situations qui auraient pû découler de tout ça sont mal ou pas assez exploitées (le film aurait pû sans problème être plus long au lieu d'être vite expédié,des séquences dans la bande-annonce ayant disparu du film montrent bien que le potentiel était là mais que pour une raison étrange il a été coupé au montage). Et je ne parle même pas des vilains et de la bagarre finale qui accumulent certaines questions auxquelles on aura pas de réponses.Mais bon on s'en fout elles concernent surtout les méchants de l'histoire qui sont transparents tant dans l'aura des personnages que des acteurs.

Alors si il s'était agi d'un pastiche de superman ça aurait pû passer mais apparemment les scénaristes ont lu trop de comics,à commencer par X-men et Les éternels et les éléments "pompés" à ces oeuvres ne servent pas la leur. Une semi-déception,surtout quand on lit autant de bonnes critiques.


PS: je ne suis pas très fier de mon titre :p

2 commentaires:

tlatloc a dit…

Dommage qu'ils n'ont pas gardé leur idée initiale pendant tout le film :( . Le jeu entre le héros et son conseillé en communication finit par être expédié trop vite, hors c'était justement ce qui donnait l'interet a l'histoire...

Geoffrey a dit…

en effet,trop vite expédié alors que tout le potentiel était là. comme si le cahier des charges "blockbuster" était venu se rappeler au bon souvenir du réalisateur en millieu de film :s