jeudi 24 mars 2011

La serpe et le gui.

Autant le dire d'entrée de jeu : je me méfie en général comme de la peste de la fantasy française! La fantasy est un genre que les anglo-saxons maitrisent à mon sens bien mieux. Mais de temps en temps surgit une exception brillante. J'avais déjà parlé de " Ayesha". Aujourd'hui je vais vous parler de "Druide" d'Oliver Perdu ( en réalité Olivier Peru) aux éditions Eclipse. Mr Peru est surtout connu comme scénariste et illustrateur de bande-dessinées et il signe d'ailleurs la couverture de son roman. Il ne faut jamais juger un livre sur sa couverture…sauf dans ce cas précis (et si en plus votre exemplaire est dédicacé alors là vous risquez comme moi de ne plus vous sentir).

En 1123 après le Pacte, le monde est divisé : 2 royaumes se partagent le Nord, les tribus unies dirigent le sud et au centre se trouve la forêt , la Mère verte, royaume des druides que ne peuvent violer les hommes. Lorsqu'un massacre est perpétré dans une forteresse du royaume du Sonrygar, le druide Obrigan de l'ordre des loups est dépêché sur place avec ses deux apprentis pour élucider les meurtres. Mais ce qu'ils découvrent là-bas dépasse l'abomination. Cette boucherie ravive les tensions entre les royaumes du nord et Obrigan se voit octroyer 21 jours pour élucider le mystère, après quoi le roi Yllias du Sonrygar lancera ses troupes contre le Rahimir car il est convaincu que ses voisins sont responsables.

En commençant son roman comme un thriller ,Oliver Peru attrape le lecteur pour ne plus le lâcher ensuite. On tourne les pages sans savoir s'arrêter à temps (ce faisant vous risquez de ne pas entendre votre réveil après une nuit de lecture intense…oui ça sent le vécu !). L'aspect original ensuite place le lecteur en mode " je veux en savoir plus". En général les sages en fantasy sont des mages ou des magiciens. Utiliser les druides est bien plus rare (de mémoire je ne me souviens avoir vu des druides que dans le cycle Rigante de David Gemmell). Pourquoi ont-ils le droit de régner sur la forêts ? Quels sont leurs dons, etc… si très vite le lecteur risque de faire une parenté facile avec les Jedi de la saga de Lucas c'est pour mieux se rendre compte que ce n'est que parce que les deux partagent certains archétypes communs, rien de plus.

En cours de route cependant, le roman semble changer d'orientation. Ce qui avait commencer comme une sorte de polar se transforme en fantasy plus classique. Mais classique ne veut pas dire ennuyeuse et le style de l'auteur fait mouche aussi bien dans les descriptions des lieux que des situations parfois fort violentes (on est dans de la fantasy,des batailles on en aura) mais toujours avec une certaine poésie. Peru écrit aussi bien qu'il ne dessine (si ce n'est mieux) et les phrases se lisent avec fluidité et avidité. Bien entendu, on pourra se dire que finalement ce n'est encore qu'une sempiternelle lutte entre le bien et le mal…mais le manichéisme est tout relatif tant les personnages sont complexes et en proie à certains conflit internes. Cependant une attention toute particulière est portée sur les liens fraternels. Les druides ( du moins ceux de l'ordre des loups) sont souvent élevés par deux. Obrigan a deux disciples : Tobias et Kesher et ces derniers se considèrent comme des frères. Avec tout ce que ça implique comme la jalousie quand une fille accorde son attention à l'un et pas à l'autre. Mais aussi la peur de se séparer. Obrigan quant à lui (et on l'apprend très vite) a perdu son frère de sève il y a de nombreuses années et si il y survit, ce souvenir est encore vivace en lui. Ces liens fraternels (et cette rupture de lien) sont rendus avec plus de justesse que tout le reste (qui est déjà d'un niveau admirable,dois-je le rappeler ?) sans doute parce que Oliver Peru avait lui-même un frère, feu Stéphane Peru disparu trop jeune , avec qui il avait travaillé sur divers projets artistiques (et que les fans de bande-dessinées et de comics connaissaient, si ce n'est bien, au moins de nom).

Druide n'est pas exempt de défauts (certains personnages méritaient d'être plus approfondis, mais quel pavé cela aurait-il été à lire ?) mais ceux-ci sont minimes. Je ne sais pas si une suite est prévue, mais ce monde mérite d'être exploré plus avant, surtout que seuls le Nord et la Forêt sont passés en revues…que cachent les terres du sud ?? En tous cas n'attendez pas un hypothétique tome 2 et lancez vous dans l'aventure " Druide", vous n'en sortirez pas déçu.

Aucun commentaire: